RAIDH - Réseau d’Alerte et d’Intervention pour les Droits de l’Homme

Accueil > Actualités > Jeune dans le coma après une interpellation en région parisienne

Jeune dans le coma après une interpellation en région parisienne

vendredi 3 décembre 2004

Selon une dépêche de l’AFP du 2 décembre 2004, trois agents de la surveillance générale (SUGE) de la SNCF ont été placés en garde à vue, deux jours après l’interpellation dans une gare de Seine-et-Marne d’un jeune homme qui est ensuite tombé dans un "coma profond".

Une "remise en situation" menée sous la direction du procureur de la République de Meaux aurait permis de définir le rôle de chacun, agents de la SUGE ou policiers du commissariat de Mitry-Mory (Seine-et-Marne) qui étaient ensuite intervenus et à qui le jeune homme avait été remis.

Deux versions contradictoires

Selon une source policière jointe jeudi soir par l’AFP, le jeune homme a été "interpellé dans un train par la surveillance générale (SUGE) de la SNCF pour une infraction ferroviaire. Il a été sorti de la gare, remis à la police nationale et avant d’arriver au commissariat, il est tombé dans le coma".

En revanche, une source proche de la direction de la SNCF avait pour sa part déclaré à l’AFP qu’un rapport lui avait été remis mercredi par la SUGE : "Le rapport fait état d’un individu qui se trouvait au milieu des voies en gare de Villeparisis mardi soir à 19H35" avait-elle indiqué. Selon cette source "d’après le rapport, les policiers présents sur les lieux appellent en renfort la surveillance générale" (SUGE), le jeune homme est "un peu violent, il se rebelle, frappe un des agents, est menotté puis est remis à la police dans un état normal", relate encore cette source qui a précisé que trois agents de la SUGE étaient intervenus.

Le jeune homme, âgé de 21 ans, serait hospitalisé dans un hôpital parisien. Il est originaire de la cité Fontaine-Mallet de Villepinte en Seine-Saint-Denis.

RAIDH - Réseau d’Alerte et d’Intervention pour les Droits de l’Homme