RAIDH - Réseau d’Alerte et d’Intervention pour les Droits de l’Homme

Accueil > RUBRIQUE TEST > "LE MONDE" et Zurban relatent le stunt sur l’Aide Publique au (...)

"LE MONDE" et Zurban relatent le stunt sur l’Aide Publique au Développement

jeudi 10 mars 2005

Extrait d’article lu dans LE MONDE du 3 mars 2005 : "A Paris, les pays riches décident de mieux coordonner leur aide au développement"

Auteur : Babette Stern

Ils étaient une petite trentaine, mercredi 2 mars en fin d’après-midi, sous la neige, à manifester à Paris, devant le Palais Omnisports de Bercy. Sur leur combinaison, un autocollant : "0,7 %". Ce chiffre correspond à la part que les pays riches ont promis de consacrer à l’aide au développement... il y a trente ans, sans jamais l’atteindre.

Quatre d’entre eux, se sont coiffés de grosses têtes en papier mâché représentant George Bush, Jacques Chirac, Gerhard Schröder, Tony Blair. Les quatre marionnettes se sont alors postées près d’une grande pancarte demandant : "Où passe l’aide ?" Et chacun de répondre, tour à tour, par écriteau interposé : "J’achète votre maïs transgénique", dit le Burkina Faso au "président Bush" ; "je privatise votre eau" dit l’Argentine à "Chirac" ; "je vire les enseignants" poursuit la Zambie à l’adresse de "Blair", et le Pakistan rappelle à "Schröder" : "j’achète vos armes". La coalition "2005, plus d’excuses" - une quarantaine d’organisations, de syndicats et d’ONG -, qui relaie en France l’Action mondiale contre la pauvreté, lancée en janvier au Forum de Porto Alegre (Brésil), apportait ainsi sa contribution critique à la réflexion menée, à un jet de pierre de là, sur l’aide au développement.

[...]

Lire la suite dans le quotidien ou sur www.lemonde.fr

Un article de Zurban sur l’action sur l’aide publique au développement

Titre : Motivaction

La révolution n’est pas un dîner de gala. Les militants du Raidh (Réseau d’alerte et d’intervention pour les droits de l’homme) et de la coalition « 2005, plus d’excuses », réunis le 2 mars sur le parvis du Palais omnisports de Paris-Bercy (12e) pour un happening en faveur des pays pauvres, en ont fait l’expérience. Au menu : froid sibérien, neige et vent. Pas évident dans ces conditions d’interpeller les (rares) passants. Cela n’a pas empêché les quelque 50 activistes de déployer leurs banderoles « pour une aide au développement de qualité » et de mettre en scène des marionnettes géantes de Bush, Chirac, Blair et Schröder en train de piller les ressources du Sud. Les plus motivés d’entre eux, vêtus en blanc et bleu, se sont allongés quelques minutes sur le sol glacé pour former un énorme et symbolique 0,7 %. « Le pourcentage de leur richesse nationale que les pays du Nord se sont engagés à transférer », rappelle Laetitia de « 2005, plus d’excuses ». Le lieu et le moment choisis pour cette action n’avaient rien d’innocents. En effet, une soixantaine de ministres du comité de développement de l’OCDE se réunissaient ce jour-là au ministère de l’économie, situé à quelques mètres, pour participer au forum international sur l’efficacité de l’aide publique au développement. D’après nos sources, les salles de réunion étaient bien chauffées...

Auteur : Julien Solonel

Zurban n° 237 du mardi 25 mars