RAIDH - Réseau d’Alerte et d’Intervention pour les Droits de l’Homme
Bouton menu

A paraître : 999 au coeur des couloirs de la mort, d’Arnaud Gaillard

A paraître à partir du 6 octobre prochain, 999, au cœur des couloirs de la mort, nouvel ouvrage d’Arnaud Gaillard, Vice-Président de RAIDH, aux Éditions Max Milo.

« Dans les couloirs de la mort, les condamnés les plus pauvres, les plus nombreux, sans famille et sans avocat digne de ce nom sont parfois exécutés avant même que l’ensemble de leurs recours aient été épuisés. Au Texas, leur matricule gravé sur la croix de ciment commence par 999… »

La première démocratie du monde réunit aujourd’hui à elle seule un quart de la population carcérale mondiale, elle est classé le 5ème pays en nombre d’exécutions capitales - derrière la Chine, l’Iran, la Corée et le Yémen -, tient 1% de sa population derrière les barreaux et 3300 citoyens américains attendent leur mise à mort. Sur 50 États, 34 pratiquent encore aujourd’hui la peine de mort, plébiscitée par plus de 65% de la population adulte. Pourquoi est-elle encore à ce point omniprésente ? A l’opposé d’un point de vue européocentré, les développements de cette analyse sociologique s’appuient sur une connaissance du terrain. Arnaud Gaillard a parcouru les États-Unis, s’est rendu dans les couloirs de la mort, a rencontré ces condamnés, leurs proches, leurs avocats, mais aussi les familles des victimes de ces condamnés, le personnel pénitentiaire, des journalistes et des citoyens lambda. Huit états ont été visités, une cinquantaine d’entretiens ont été effectués. Il fallait poser les jalons d’une enquête fouillée sur la peine de mort afin de comprendre comment elle s’inscrit dans une démocratie moderne. L’approche sociologique de l’auteur restitue avec justesse et distance les paradoxes de la culture américaine. Un regard critique - mais optimiste - est posé sur les dysfonctionnements du système pénal aux États-Unis, la discrimination économique et raciale, la corruption et l’industrialisation de l’enfermement. En déconstruisant le mythe tenace d’une justice infaillible et d’une sentence dissuasive, Arnaud Gaillard démontre à quel point la peine de mort est une torture et que cette dernière, polymorphe, se place dans le contexte d’une société particulièrement violente : conditions d’enfermement, perspectives castrées, recours judiciaires aléatoires, humiliations et sévices quotidiens, manque d’indulgence et de foi envers les inculpés, sur fond de mensonge politique et judiciaire.

Un livre vivant et implacable, qui trouve sa suite en images dans Honk, un documentaire co-réalisé par Arnaud Gaillard. Sortie en salles à l’automne 2011.

Arnaud Gaillard est vice-président du Réseau d’alerte et d’intervention pour les Droits de l’homme (RAIDH). Docteur en sociologie, il est l’auteur de Sexualité et prison (Max Milo, 2009). Ce livre est le résultat d’une mission d’enquête réalisée pour l’association Ensemble contre la peine de mort (ECPM), avec le soutien de l’Union européenne.