RAIDH - Réseau d’Alerte et d’Intervention pour les Droits de l’Homme
Bouton menu

Abdelhafid Rouag est mort.

Communiqué du Collectif de Soutien Adlen

Tout le monde l’appelait Adlen. Il a été retrouvé, inconscient, au coin de la rue des Dames et de la rue Truffaut, à Paris XVII°, peu de temps après être passé par le commissariat de police de cette même rue.

Coïncidence ? Après quelques jours, il est mort sans avoir repris connaissance, le 15 octobre 2004. Comme le souligne l’avocate de Kheira Rouag :

"La concomitance des temps et des lieux suscite légitimement l’interrogation".

Interrogation suffisante pour que le Procureur de la République ouvre une information judiciaire et déclenche une enquête de l’IGS. Nous, nous attendons maintenant les réponses... préférablement, nous voulons la Vérité. Le comportement odieux des différents services que Kheira, sa femme, a dû affronter pendant trois jours devront aussi être expliqués.

N’hésitez pas à rejoindre le Collectif de Soutien Adlen !

RAIDH - Réseau d’Alerte et d’Intervention pour les Droits de l’Homme

>> Collectif de Soutien Adlen