RAIDH - Réseau d’Alerte et d’Intervention pour les Droits de l’Homme
Bouton menu

"Certains records ne sont pas à battre…"

"Certains records ne sont pas à battre…"

La Chine médaille d’or des exécutions dans le monde !

A l’occasion du passage de la flamme olympique, ECPM (Ensemble contre la peine de mort) et RAIDH (réseau d’alerte et initiative pour les droits de l’Homme) ont simulé un départ de course à coté de l’Hôtel de ville de Paris. Lorsque le juge, pistolet en l’air donne le départ, trois athlètes, shorts, baskets et masques blancs s’élancent avant d’être exécutés en plein effort par le juge de départ. Cette action visait à sensibiliser le public et les médias à un problème méconnu en Chine :le pays détient la médaille d’or des exécutions –6.000 en 2007 soit plus de 80% des exécutions dans le monde – De nombreux condamnés ont été exécutés dans les stades, là où nos athlètes vont célébrer les JO.

En août 2008, des centaines de millions de téléspectateurs auront les yeux rivés sur Pékin. C’est l’occasion de rappeler au monde que la Chine détient ce triste record mondial et d’encourager les autorités chinoises à respecter leurs engagements en matières de droits de l’Homme et de réforme de leur justice.

En Chine, la peine de mort est prononcée pour des motifs d’ordre souvent délictuels (corruption, trafic de drogue, vol de bétail) et les aveux sont régulièrement obtenus sous la torture Dans ces conditions les erreurs judiciaires sont courantes.

Autre problème et non des moindres, le trafic d’organes de prisonniers condamnés à mort reste une activité très lucrative en cours dans le pays, malgré une récente loi qui exige l’accord de la famille avant tout prélèvement. Mais comme la peine de mort reste secret d’Etat, il n’existe aucune possibilité de contrôle des prélèvements d’organes.

ECPM demande à la Chine un moratoire national sur les exécutions en vue de l’abolition de cette peine cruelle, inhumaine et dégradante et une levée du secret d’Etat.

Ensemble Contre la Peine de Mort
www.abolition.fr