RAIDH - Réseau d’Alerte et d’Intervention pour les Droits de l’Homme
Bouton menu

Contrôles d’identité dans les lycées par la police : le RAIDH contre-attaque

Distribution massive du « kit keuf », guide juridique du contrôlé d’identité, dans les lycées

CP 001
POUR DIFFUSION IMMEDIATE

Paris, le 12 janvier 2005

Le Réseau d’Alerte et d’Intervention pour les Droits de l’Homme,RAIDH, lance à compter de jeudi 13 janvier 2005, une opération de sensibilisation afin d’informer les lycéens sur leur droit face à la police.

En réaction à l’opération de « sécurisation » à l’entrée des établissements scolaires, menée par le ministère de l’Intérieur qui a mobilisé 8000 policiers sur 1200 sites en France la semaine dernière, le RAIDH entend rappeler aux lycéens leurs droits.

Contre-attaquant à cette véritable expédition punitive contre les lycéens et collégiens des quartiers populaires, menée conjointement par le ministère de l’Intérieur, de la Justice et de l’Education, le RAIDH distribuera tout au long de la semaine en région parisienne, son « Kit Keuf », guide juridique du contrôle d’identité, disponible sur le site de l’organisation : www.raidh.org.

Le « Kit Keuf », outil pédagogique, rappelle les droits et devoirs des citoyens et ceux des forces de l’ordre et agents de sécurité, en recensant les étapes procédurales les plus courantes : relevé et contrôle d’identité, garde à vue, énonciation des droits, droit à contacter un avocat... Le « Kit Keuf » détaille également les procédures de recours dont disposent les citoyens pour sanctionner les comportements disproportionnés des forces de l’ordre : dépôt de plaintes auprès du procureur de la République, interpellation de la police des polices - IGPN, IGS - , saisine de la Commission Nationale de Déontologie de la Sécurité, information auprès des autorités administratives compétentes...

Face à cette opération qui entend inculquer aux jeunes la soumission aux forces de l’ordre, le RAIDH entend rappeler que les contrôles d’identité s’organisent autour de procédures précises qui se doivent d’être conformes au respect du droit à la sûreté, droit fondamental inscrit dans la Déclaration des droits de l’Homme et du Citoyen, en son article 2, et qui bannit toute arrestation arbitraire.
RAIDH

RAIDH, association de défense des droits de l’Homme basée à Paris, milite pour une réaction politique et juridique à la hauteur des défis à relever : garantir le droit à la sûreté des citoyens en encadrant l’activité des représentants des forces de l’ordre. Avec ce premier outil de la campagne contre l’impunité de fait dont jouissent trop souvent les auteurs de violences policières, le RAIDH a pour ambition de faciliter la défense des droits de l’Homme par les citoyens eux-mêmes.

RAIDH entend ainsi placer au centre de l’agenda politique la primauté des droits civils et politiques et leur respect, dans un contexte sécuritaire qui conduit à la restriction toujours croissante des droits de la défense et à des abus de pouvoir manifestes toujours plus fréquents.

Télécharger le kit keuf : www.raidh.org

Contact Presse : Arnaud Gaillard - 08.70.24.51.47 (prix d’un appel local)
Email : raidh@raidh.org