RAIDH - Réseau d’Alerte et d’Intervention pour les Droits de l’Homme
Bouton menu

Hold-up mortel à Paris : le policier devrait être mis en examen

PARIS (AP) - Un policier de 37 ans, auteur présumé du coup de feu qui a tué un cambrioleur jeudi soir dans un magasin à Paris, devait être mis en examen samedi soir par un juge d’instruction parisien, a-t-on appris de source judiciaire, selon une dépêche de l’Associated Press en date du 4 février 2006.

"Il devait être mis en examen pour coups mortels, le parquet de Paris ayant ouvert une information judiciaire samedi, précisait-on de même source.

Le parquet ne souhaite pas que le fonctionnaire de police soit mis en détention provisoire mais placé sous contrôle judiciaire avec interdiction de toute activité professionnelle.

Une reconstitution du hold-up de la boutique de vêtements de l’enseigne Gap située place de l’Opéra a eu lieu samedi matin. les enquêteurs devront déterminer si le policier a agi, comme il l’affirme, en état de légitime défense. Il se trouvait selon lui à cinq ou dix mètres du malfaiteur âgé de 24 ans lorsqu’il a tiré deux fois, atteignant sa cible au deuxième coup.

Les faits se sont produits vers 20h, quand deux hommes ont fait irruption dans le magasin et pris en otages les derniers clients et salariés, dont plusieurs ont été légèrement blessés par des coups. Des passants, encore nombreux dans ce quartier très fréquenté, ont surpris la scène à travers la vitrine et alerté la police.

Deux gardiens de la paix ont alors tenté d’interpeller les malfaiteurs dont l’un a voulu s’enfuir en courant. Dans des circonstances qui restent à déterminer, l’un des braqueurs, originaire de Chanteloup-les-Vignes (Yvelines), a été tué par l’un des fonctionnaires.
Le butin s’élève selon les premières estimations à 20.000 euros.

La brigade de répression du banditisme ainsi que l’Inspection générale des services (IGS) ont été saisies de l’enquête".

RAIDH - Réseau d’Alerte et d’Intervention pour les Droits de l’Homme