RAIDH - Réseau d’Alerte et d’Intervention pour les Droits de l’Homme
Bouton menu

Le réseau Résistons Ensemble contre les violences policières et sécuritaires

Le réseau Résistons Ensemble contre les violences policières et sécuritaires est un réseau d’individus luttant contre l’impunité des violences policières.

Collectif informel, il anime une mailing list particulièrement active de partage d’informations sur l’actualité des violences policières en France et publie un recto-verso papier et Internet de manière régulière.

RAIDH vous recommande de vous inscrire à la mailing list si vous souhaitez dénoncer un cas ou en recueillir l’avis de personnes mobilisées sur le sujet.

Voir : Le site du Réseau Résistons Ensemble contre les violences policières et sécuritairesLa charte

Résistons Ensemble contre les violences policières et sécuritaires

Rappel des propositions du Forum de St Denis (26 mai 2002)

Il convient de lire attentivement la charte de notre réseau avant de s’inscrire sur nos deux listes de diffusion.

- Ne pas créer une nouvelle organisation, mais un réseau
- Une publication feuillet recto-verso : Résistons Ensemble
- Mettre en place un réseau internet et éventuellement une ligne hotline
- Se sentir solidaires concrètement, réellement : ce qui veut dire, par exemple, un soutien réel aux familles éprouvées... Une aide juridique (éviter l’isolement terrible...)
- Mettre en place des pôles d’avocats
- Faire pression sur les tribunaux pour délocaliser les procès.
- Faire pression par lettres recommandées
- Aller en nombre aux tribunaux
- Un soutien logistique aux associations locales.
- Créer un réseau d’information pour rapprocher luttes dans les quartiers et militants (exemple : pourquoi pas une grève syndicale en rapport a une bavure...)
- Un travail de sensibilisation (lycéens...)
- Une nouvelle éducation civique dans les quartiers ; intégrer le fait de la colonisation
- Eviter que les quartiers populaires soient complétement sous contrôle ; que des check-points soient installés tout autour de chaque quartier
- Un forum d’alerte dès qu’il y a un problème en banlieue. Groupes de vigilance et d’intervention en cas de besoin, au niveau de chaque agglomération, de chaque secteur
- Ne pas collaborer avec la police. Refuser d’aller dans les réunions des contrats locaux de securité
- Se mobiliser ensemble pour déconstruire le discours sécuritaire, pour déconstruire le discours des médias
- Remettre en cause les lois qui ne vont pas dans le sens de la cour européenne des droits de l’homme. Penser à la dimension européenne, internationale. Au delà des frontières
- Retrouver un langage de classes. Les opprimés luttent tous les jours pour leur survie ; ils ont l’habitude de la lutte et ce sont eux qui feront la lutte, et non des gens qui parlent à leur place
- Suivre les mouvements qui sont déjà dans la lutte
- Règles de fonctionnement du réseau internet