RAIDH - Réseau d’Alerte et d’Intervention pour les Droits de l’Homme
Bouton menu

Quand Taser se tire une balle

L’entreprise Taser international qui produit notamment le Taser X26 qui équipe 4 000 policiers nationaux et gendarmes en France recommande dans une note d’instruction à destination des personnels de police de ne pas tirer sur la poitrine afin d’éviter tout trouble cardiaque.

RAIDH se voit conforter dans ses positions visant au retrait immédiat des armes à électrochocs. RAIDH recommande depuis désormais plus de 3 ans qu’une étude indépendante soit diligentée sur les dangers de ces armes.

Le Conseil d’Etat avait déjà indiqué, dans un arrêt rendu le 1er septembre 2009, que l’emploi des pistolets à impulsion électriques comporte des dangers "susceptibles, dans certaines conditions, de provoquer directement ou indirectement la mort des personnes visées".

Rappelons qu’après une première victoire en première instance, RAIDH est toujours poursuivi en appel par l’entreprise Taser France SMP Technologies pour "dénigrement de l’image et la marque Taser" et "dépassement des limites d’expression" pour avoir précisément indiqué que l’arme était potentiellement mortelle...

Source : AZ Central