RAIDH - Réseau d’Alerte et d’Intervention pour les Droits de l’Homme
Bouton menu

Suicides en Prison : le cas français

Le numéro de décembre 2009 de Population & Sociétés porte sur le Suicide en prison : la France comparée à ses voisins européens.

La fréquence du suicide est utilisée depuis longtemps comme indicateur des tensions et problèmes d’une société. Elle a beaucoup augmenté dans les prisons françaises depuis 50 ans. Est-ce lié à la surpopulation carcérale comme on l’entend souvent, ou existe-t-il d’autres raisons ? Comment se situe la France par rapport à ses voisins européens ?

En résumé :

La tendance à la hausse du taux de suicide en prison ne se retrouve pas à l’échelle de l’ensemble de la population et semble bien être une spécificité
de l’univers carcéral.

Parmi les détenus, les prévenus, plus récemment incarcérés et en attente de leur jugement, se suicident deux fois plus que les condamnés.

Avec 20 suicides annuels pour 10 000 détenus en 2002-2006, la France présente le niveau de suicide en prison le plus élevé de l’Europe des Quinze, loin devant le Danemark (13 pour 10 000), la Grèce ayant le taux le plus bas (4 pour 10 000).

Toutefois, nombre de facteurs n’ont pu être abordés dans cette étude, comme le rôle des événements concomitants au suicide qui relèvent de la famille (rupture d’union, éloignement des enfants) ou de l’univers carcéral.

Lire la version française de l’article

Lire la version anglaise