RAIDH - Réseau d’Alerte et d’Intervention pour les Droits de l’Homme
Bouton menu

Taser : MAM tient RAIDH au courant ! La police municipale aura son Taser cet été !

SCOOP RAIDH : Un été électrique en perspective ! Les policiers municipaux pourront être équipés du Taser X26 au début de l’été 2008.

Pour une mise à jour de cet article, voir l’article du 28 août 2008, " Flou et retard pour le pistolet Taser" sur le site de Libération

La Ministre de l’Intérieur a répondu à une interpellation de RAIDH au sujet de la dotation du Taser X26 pour les policiers municipaux. Madame Michèle Alliot-Marie a réservé à RAIDH la primeur d’une (mauvaise) nouvelle : le décret autorisant les policiers municipaux à être dotés de Taser X26 est rédigé. Il sera prochainement présenté au Conseil d’Etat.

RAIDH a adressé le 18 avril dernier une lettre s’inquiétant de la dotation prévue des policiers municipaux en Taser X26 rappelant :

- les recommandations du Comité contre la torture de l’ONU concluant que le Taser constitue une arme de torture pouvant tuer

- l’usage disproportionné de cette arme par la gendarmerie nationale, un corps beaucoup plus formé que la police municipale (83% des usages du Taser X26 n’ont pas respecté le cadre envisagé par les procédures internes, à savoir la légitime défense et l’état de nécessité)

- que différents préfets ont déjà exigé le retrait du Taser X26 à des maires s’étant illégalement équipés au prétexte de "certains risques de dangers liés à l’utilisation de cette arme et sur le caractère non approprié de l’utilisation de telles armes dans des missions de surveillance des voies et lieux publics. »

En dépit des recommandations de RAIDH, la Ministre nous confirme par une lettre du 13 mai 2008 son souhait de pouvoir potentiellement doter 17000 policiers municipaux d’une arme adressant une décharge de 50000 volts.

RAIDH ne peut que prendre note de cette décision politique et saura se rappeler aux bons souvenirs de la Ministre et ses services en cas d’abus manifestes de cette arme dont la généralisation constitue un retour à des pratiques d’un autre temps.

Face à cet autisme politique, RAIDH en appelle à un sursaut citoyen afin que toutes les personnes et organisations pour qui le respect de la dignité humaine et le droit de ne pas se faire impunément adresser une décharge de 50000 volts constituent le fondement de toute société digne de ce nom se mobilisent avant qu’il ne soit trop tard.

La lettre in extenso de Mme la Ministre Michèle Alliot-Marie :

Documents à télécharger

  Sans titre


Documents à télécharger

  Sans titre