RAIDH - Réseau d’Alerte et d’Intervention pour les Droits de l’Homme
Bouton menu

Taser : Sarkozy interrogé par la Sénatrice Monique Cerisier-ben Guiga

RAIDH mène une campagne en France contre l’implantation du Taser, un pistolet électrique en mesure d’adresser une décharge de 50000 volts à une distance de 7 mètres. De nombreux citoyens ont rejoint notre campagne et ont interrogé leurs parlementaires.

Mme Monique Cerisier-ben Guiga, Sénatrice représentant les Français établis hors de France, du groupe socialiste a répondu positivement à notre requête. Une démarche salutaire.

Question : Equipement de la police d’une nouvelle arme Taser

Question n° 23644 adressée à M. le ministre d’Etat, ministre de l’intérieur et de l’aménagement du territoire

À publier le : 22/06/2006

Texte de la question : Mme Monique Cerisier-ben Guiga appelle l’attention de M. le ministre d’Etat, ministre de l’intérieur et de l’aménagement du territoire sur la nouvelle arme Taser dont il est prévu d’équiper l’ensemble des forces de police en France. Le Taser, arme en mesure d’infliger une décharge électrique de 50.000 volts à une distance de 7 mètres, risque de multiplier les violences policières et d’infliger aux citoyens de notre pays un traitement cruel, inhumain et dégradant, voire de torture. Cette arme est par ailleurs interdite en Belgique, en Italie, aux Pays-bas, au Danemark, en Norvège, en Serbie, à Hong Kong, au Japon, en Malaisie, en Nouvelle Zélande, et au Pakistan. Elle lui demande l’interdiction de la vente du Taser au public, un moratoire immédiat sur les commandes de Taser effectuées par le ministère dans le cadre de l’appel d’offre en cours et la publication du rapport faisant état de cent trente personnes électrocutées à titre expérimental par la police française.

RAIDH - Réseau d’Alerte et d’Intervention pour les Droits de l’Homme