RAIDH - Réseau d’Alerte et d’Intervention pour les Droits de l’Homme
Bouton menu

Taser : les chiffres qui font mal !

Interrogé mardi 25 janvier 2011 par la Sénatrice de Paris Nicole Borvo Cohen-Seat, le Ministre de l’Intérieur a indiqué que les pistolets à impulsion électrique équipaient à ce jour "4051 policiers et gendarmes" et auraient été utilisés 815 fois en 2010 contre 907 en 2009.

RAIDH rappelle que le Taser avait été utilisé à 105 reprises en 2006... soit une augmentation de 776% depuis l’arrivée de Nicolas Sarkozy au pouvoir.

Ces chiffres mentionnés pour l’année 2010 ne reprennent pas les mêmes indicateurs adressés par la France au Comité européen pour la prévention de la torture en 2007, qui indiquaient que dans 83% des cas, l’usage du Taser ne correspondait pas à des contextes de légitime défense ou d’état de nécessité, soit les conditions requises pour un usage légal de l’arme.

Ceci n’empêche pas le Ministre de l’Intérieur d’indiquer sans rougir que "dans 57 % de ces cas", ces pistolets électriques ont servi à "réduire l’agressivité de personnes sous l’emprise d’un état alcoolique ou de consommation de stupéfiants", c’est à dire en contradiction flagrante avec les précautions d’emploi de l’usage de cette arme selon les propres recommandations de la direction de la police nationale... CQFD.

En savoir plus en visionnant la séance publique au Sénat sur l’utilisation du flashball et du taser par les forces de police retransmise sur Public Sénat le 25 janvier 2011