RAIDH - Réseau d’Alerte et d’Intervention pour les Droits de l’Homme
Bouton menu

"L’impasse" expulsée, besoin de soutien

Mise à jour :

Depuis l’arlerte (voir ci-dessous), les occupants attendent le jugement qui se tiendra lundi 26 mai 2008, les policiers n’ayant visiblement pas respecté les procédures légales.

En savoir plus : www.jeudi-noir.org

A 6h30 ce matin, une centaine de policiers a quadrillé le quartier de la rue Varesnes pour expulser les jeunes précaires de l’immeuble réquisitionné par Jeudi noir.

Les habitants, étudiants, jeunes salariés, artistes se retrouvent à la rue, sans accès à leurs affaires.

L’expulsion s’est déroulée sans heurt. Toutefois, le commissaire de police présent sur place s’est refusé à produire l’avis d’expulsion et les habitants n’ont pu à cette heure identifier leurs biens.

RAIDH appelle tous les personnes de bonne volonté à rejoindre les expulsés.

APPEL DE JEUDI NOIR

Expulsion de << L’impasse >>, bâtiment réquisitionné

Campement sur place angle rue de Turenne / rue St Claude, Paris 3ème

<< La politique du logement est dans l’impasse, notre réquisition aussi >>

Mercredi 14 mai 6h, le bâtiment réquisitionné par Jeudi Noir impasse St Claude (3ème arrondissement) a été expulsé.

Ouvert depuis deux mois et habité par 40 étudiants et jeunes actifs dont 6 enfants, ce lieu a recueilli le soutien de nombreuses personnalités et en premier lieu celui du maire du 3ème arrondissement Pierre Aidenbaum.

Le tribunal d’instance du troisième avait décidé jeudi 3 avril de l’expulsion immédiate sous prétexte de la dangerosité des lieux malgré tous les travaux effectués pour sécuriser le bâtiment. Tôt ce matin, le bâtiment a été expulsé sur ordre de la préfecture sans voir prévenu la mairie du 3ème.

Les quarante habitants du lieu : étudiants, artistes, salariés, couples avec enfant ont décidé d’installer un campement devant le 79, rue de Turenne pour protester contre cette expulsion sous prétexte de péril alors même qu’un constat d’huissier a attesté que l’habitation n’était pas dangereuse.

L’expulsion est illégale et entachée de plusieurs vices de procédures :
- non-respect du délai / préavis aux habitants
- non-présentation de l’avis d’expulsion ( !)
- les habitants ne peuvent pas assister en personne à l’inventaire qui est fait de leurs affaires...

Nous demandons la réparation et la réintégration dans les lieux.

Les quarante habitants, qui pour la grande majorité travaillent, ne sont pas en mesure de payer un loyer dans le privé aux prix actuels du marché. Ils ont tous fait une demande de logement social mais elle n’est pas satisfaite à cause des délais d’attente de plusieurs années.

L’immeuble du 7 impasse Saint Claude, propriété de la SCI Saint Louis, est inoccupé depuis dix ans, alors que l’essentiel du bâtiment est parfaitement habitable. Les propriétaires n’ayant depuis lors aucun projet sur ce bâtiment, nous souhaitions qu’il soit acheté par les pouvoirs publics pour en faire des logements sociaux. La mairie du 3ème nous soutient dans cette ambition "RPR" - Réquisitionner, Préempter, Reloger

Alors que Christine Boutin prépare une nouvelle loi dont il y a plus à craindre (facilitation des expulsions) qu’à espérer... Alors que Nicolas Sarkozy s’auto félicite de son ruineux crédit d’impôt pour les propriétaires... Alors que les maisons à 15 euros n’existent que dans la tête des ministres à deux francs... Alors qu’une défiscalisation << De Robien >> coûte plus cher à l’Etat qu’un HLM... Alors que les loyers continuent de grignoter le pouvoir d’achat des locataires... Alors que les mesures promises aux SDF sont trahies... Alors que la crise du logement est toujours aussi grave pendant que tant d’immeubles restent aussi vides...

Alors que Christine Boutin prépare une nouvelle loi dont il y a plus à craindre (facilitation des expulsions) qu’à espérer...

Alors que Nicolas Sarkozy s’auto félicite de son ruineux crédit d’impôt pour les propriétaires...

Alors que les maisons à 15 euros n’existent que dans la tête des ministres à deux francs...

Alors qu’une défiscalisation << De Robien >> coûte plus cher à l’Etat qu’un HLM...

Alors que les loyers continuent de grignoter le pouvoir d’achat des locataires...

Alors que les mesures promises aux SDF sont trahies...

Alors que la crise du logement est toujours aussi grave pendant que tant d’immeubles restent aussi vides...

... l’expulsion semble être la seule réponse du gouvernement face à la crise du logement... Mais en été aussi les étudiants jeunes actifs précaires et toute la population souffre de l’inaction des politiques publiques.

A tout de suite

Rassemblement sur place toute la journée.

A tout de suite...
L’équipe de Jeudi-Noir