RAIDH - Réseau d’Alerte et d’Intervention pour les Droits de l’Homme
Bouton menu

Un deuxième décès lié au Taser en quelques jours au Canada

SOURCE : AFP 18.10.2007

Un deuxième décès lié au Taser en quelques jours au Canada

Une deuxième personne est décédée cette semaine au Canada, après avoir été maîtrisée à l’aide d’un pistolet à décharges électriques Taser, relançant le débat sur les dangers de cette arme.

Un homme, qui avait été maîtrisé par des policiers avec un Taser dimanche à Montréal, est décédé à l’hôpital dans la nuit de mercredi à jeudi, a indiqué jeudi un porte-parole de la police.

Le porte-parole a précisé qu’une autopsie serait pratiquée pour déterminer les causes exactes de la mort, mais n’a pas donné d’autres détails, une enquête étant en cours.

Selon les médias locaux, Quilem Registre, 39 ans, qui aurait été en état d’ébriété, s’était montré agressif après avoir heurté plusieurs véhicules avec sa voiture. Il avait été hospitalisé après avoir été maîtrisé et son état s’est détérioré au début de la semaine. Selon la chaîne CTV, il a succombé à un arrêt cardiaque.

Dimanche, un Polonais de 40 ans, Robert Dziekanski, était mort après avoir reçu au moins deux décharges de Taser à l’aéroport de Vancouver, la métropole de la côte pacifique canadienne.

La police fédérale avait indiqué que M. Dziekanski avait dû être maîtrisé après s’être montré très agité dans la zone des arrivées de l’aéroport, renversant des chaises, jetant un ordinateur par terre et criant dans une langue étrangère.

Sa mère Zosia Cisowski, 61 ans, a déclaré aux médias locaux que son fils était peut-être anxieux après avoir effectué le premier voyage en avion de sa vie, et frustré de ne pas arriver à se faire comprendre car il ne parlait que le Polonais. Il venait s’installer au Canada pour rejoindre sa mère.

A la suite de ces deux épisodes, la section francophone d’Amnesty International Canada a réitéré son appel à un moratoire sur l’utilisation du Taser.

"Nous demandons un moratoire depuis 2001 et que les protocoles d’utilisation du Taser soient beaucoup plus sévères", a déclaré Anne Sainte-Marie, porte-parole d’Amnesty, précisant que 17 personnes sont décédées au Canada à la suite d’incidents liés au Taser.